• Nouveau

Le visage féminin de la divinité

250,00 €

Enregistrements du cours en 6 vidéos téléchargeables

On entend souvent dire que le christianisme est machiste ou misogyne. Ceux qui véhiculent cette ânerie n’ont visiblement jamais lu les textes fondateurs. Car ce sont les « mecs » qui ne sont pas à la noce. C’est à une femme (Marie) que l’on annonce l’Incarnation du Verbe. C’est à une femme (la Samaritaine) que Jésus révèle pour la première fois qu’il est le messie. Ce sont les femmes qui sont aux pieds de la croix (les hommes se sont tous enfuis, sauf Jean, adolescent à l’époque). C’est une femme qui trouve le tombeau vide. Bref, les hommes suivent, comme ils peuvent !

Voir détails plus bas

Quantité
In Stock

loyalty En achetant ce produit, vous pouvez collecter jusqu'à 25 points de fidélité. Votre panier totalisera 25 points qui peut être convertis en un bon de réduction de 12.5€.


Le visage féminin de la divinité

avec Denis Labouré

Master 2 en théologie (Université de Lorraine) - Licence canonique en sciences religieuses (Rome)

Après achat un lien de téléchargement vous sera envoyé dans les 48h ouvrées. Les vidéos sont encodées discrètement avec le nom de l'acheteur et permet à notre entreprise de veille Internet internationale d'identifier l'origine en cas de "fuite".

Attention, pensez à faire des sauvegardes de vos vidéos.

 

On entend souvent dire que le christianisme est machiste ou misogyne. Ceux qui véhiculent cette ânerie n’ont visiblement jamais lu les textes fondateurs. Car ce sont les « mecs » qui ne sont pas à la noce. C’est à une femme (Marie) que l’on annonce l’Incarnation du Verbe. C’est à une femme (la Samaritaine) que Jésus révèle pour la première fois qu’il est le messie. Ce sont les femmes qui sont aux pieds de la croix (les hommes se sont tous enfuis, sauf Jean, adolescent à l’époque). C’est une femme qui trouve le tombeau vide. Bref, les hommes suivent, comme ils peuvent !

 

Ces vidéos vous présentent donc « le visage féminin de la divinité » et le rôle de la femme dans ces textes.

 

Vidéo 1 : Comprendre Marie

 

La Parole créatrice (le Verbe) était présente dans l’Arche d’Alliance ; désormais cette Arche est le sein d’une femme, Marie. L’Immaculée Conception signifie simplement que Marie est née exempte du « karma » collectif de l’humanité, et qu’elle n’a accumulé aucun « karma » au cours de son existence. L’Assomption de la Vierge signifie qu’elle s’éveille à sa véritable nature, à ce qu’elle est de toute éternité.

 

Vidéo 2 : Je dois être Marie pour enfanter Dieu

 

Ce qui compte n’est pas de croire en ceci ou cela. Ce qui compte, c’est que Dieu naisse en en soi, comme le Christ est né en Marie. Il doit naître dans la cavité du cœur, comme il naquit jadis dans la grotte de Bethléem. Comment faire ?

 

Vidéo 3 : L’adam primordial

 

Adam n’est pas un mec, et ce n’est même pas un prénom ! L’adam primordial est un être androgyne (c’est en toutes lettres dans le texte). Il n’y a pas d’antériorité du mâle par rapport à la femelle ; c’est par la création de la femme qu’Adam se retrouve masculin. Il ne devient masculin que lorsque sa part féminine accède à l’autonomie.

 

Vidéo 4 : L’homme générique dans la science spirituelle

 

L’homme n’est pas un canal. Il n’est pas un miroir de plus ou moins bonne qualité dans lequel Dieu se refléterait ; il est le reflet lui-même. L’homme est une déclinaison de l’Homme primordial, qui n’est soumis ni au temps ni à l’espace. Comment en faire l’expérience ?

 

Vidéo 5 : Le secret de Marie

 

« Ne cesse de sculpter ta propre statue » disait un philosophe grec. Le problème, c’est qu’un moindre coup de ciseau raté, l’œuvre est fichue. Il existe un procédé beaucoup plus sûr ; c’est de se mettre dans l’état d’un métal en fusion et de se jeter dans le moule adéquat. Ce moule, c’est le sein de Marie qui nous conformera au Christ.

 

Vidéo 6 : L’évangile selon Marie-Madeleine

 

Ce texte retrouvé en Egypte raconte comme Jésus, après sa résurrection, apparaît à Marie-Madeleine pour lui délivrer son enseignement. L’apôtre Pierre exprime son mécontentement quand il apprend que le Christ lui a préféré une femme. Ce texte du IIe siècle est très important car il montre à quelle époque l’aspect féminin du christianisme a commencé à être battu en brèche par la grande Église en train de s’organiser.

Références spécifiques

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté :